Par Yves Junior NGANGUE

Dans une correspondance adressée au Ministre d’Etat sécretaire général de la présidence de la république, ces responsables syndicaux déplorent les mauvaises conditions de vie et de travail de cette catégorie de travailleurs.

Si rien n’est fait dans les plus brefs délais, la confédération syndicale des travailleurs du Cameroun annonce une grève non stop, des travailleurs des collectivités territoriales décentralisées sur toute l’étendue du territoire dès le 15 Avril 2024.

Dans une correspondance parvenue à la rédaction de Le courrier du cameroun, ces syndicalistes estiment avoir été lésés, après les mesures prises par Paul Biya pour pallier, aux effets induits de la hausse des prix des produits pétroliers: “Nous avons l’insigne honneur, de vous saisir pour compétence, afin de vous faire part, du ras-le-bol des travailleurs des collectivités territoriales décentralisées du Cameroun, du fait de la destructuration des conditions de vie et de travail...” écrivent-ils, au Ministre d’Etat sécrétaire général de la présidence de la république Ferdinand Ngoh Ngoh. Et plus loin, comme pour enfoncer le clou: “Entendu que les arriérés de salaires augmentent la créance des collectivités territoriales décentralisées et que certains budgets n’ont pas été réajustés pour faire face au gap le moment venu; entendu que malgré de nombreuses alertes pour tirer la sonnette d’alerte, toutes les oreilles sont restées…” préviennent les concernés.

Bien plus, les quatre cosignataires de cette lettre de préavis, rappellent aux pouvoirs publics, l’application erronée du décret N°2023/158 du 6 Mars 2023 portant revalorisation de la remunération mensuelle des salaires de base des personnels civils et militaires au taux de 5%.

Leave A Reply