Avec Arlette MINSILI et AFP REUTERS

Des documents classés confidentiels datant de la vice-présidence de Joe Biden ont été retrouvés dans les locaux d’un cercle de réflexion de Washington où l’actuel président possédait des bureaux, a annoncé, lundi, la Maison Blanche. Découverts en novembre, ils ont été remis aux Archives nationales.

Des documents « classifiés » datant de l’époque où Joe Biden était vice-président des États-Unis (sous Barack Obama de 2009 à 2017) ont été retrouvés, en novembre dernier, par les avocats personnels du président américain dans les locaux d’un think tank (cercle de réflexion) à Washington, a annoncé, lundi 9 janvier, un avocat de la Maison blanche.

Près de dix documents ont été retrouvés dans le bureau de Joe Biden au Penn Biden Center for Diplomacy and Global Engagement, un cercle de réflexion lié à l’Université de Pennsylvanie, a rapporté plus tôt dans la journée CBS News. Aucun ne contient de secrets nucléaires, selon la même source.

Le procureur général des États-Unis, Merrick Garland, avait demandé que les documents soient examinés par des procureurs de Chicago avant qu’ils ne soient remis au service national des Archives, chargées de préserver ce type d’actes, a ajouté CBS News. La police fédérale (FBI) a aussi ouvert une enquête. 

« Placard fermé à clé »

« La Maison Blanche coopère avec les Archives nationales et le ministère de la Justice », a indiqué Richard Sauber, le conseiller juridique de Joe Biden, dans un communiqué. Ce « petit nombre de documents classés confidentiels » ont été retrouvés dans un « placard fermé à clé » au Penn Biden Center, a-t-il dit. « Les documents n’avaient pas fait l’objet d’une quelconque requête ou demande antérieure » et, depuis leur remise aux Archives, les avocats de Joe Biden ont continué de coopérer afin de « s’assurer que les Archives soient bien en possession de toute archive de l’administration Obama-Biden », a-t-il ajouté.

Le FBI avait mené, en août, une spectaculaire perquisition de la résidence de Donald Trump en Floride afin de recouvrer des milliers de documents, y compris une centaine classés secret-défense, emportés par l’ex-président après son départ de la Maison Blanche et qu’il avait jusque-là refusé de restituer aux Archives. Selon des informations de presse, ces documents confidentiels saisis à son club de Mar-a-Lago contenaient notamment des informations sensibles sur la Chine et l’Iran, ainsi que des secrets nucléaires.

« Quand est-ce que le FBI va perquisitionner les nombreuses résidences de Joe Biden, voire même la Maison Blanche ? », a réagi Donald Trump dans un communiqué. « Ces documents n’étaient assurément pas déclassifiés », a poursuivi celui qui a notamment avancé à tort, après la saisine des documents à son domicile, que le président des États-Unis « peut déclassifier (un document) juste en disant que c’est déclassifié, même rien qu’en le pensant ».

Avec Reuters et AFP

Leave A Reply