Par Christophe MVONGO

Proche du Rpr de Jacques Chirac dans les années 1987, la romancière franco-camerounaise est réputée très introduite dans les milieux de la droite.

L’autrice de « Les honneurs perdus » Grand Prix du roman de l’académie française est plus que certaine. L’élection présidentielle initialement prévue en octobre 2025 au Cameroun, aura lieu plus tôt que prévue; cela se passe en sourdine croit savoir Calixthe Beyala: « L’autre était à Paris pour sa campagne. La triche est dans l’air » prévient-elle.

En confortant la thèse qui veut que le choix de Franck Biya ait été acté; la romancière invite les camerounais à la vigilance absolue.

Dans un précédent post publié il y a plusieurs semaines, elle avait déjà suggéré à ses concitoyens et compatriote de bouter; les larrons qui gèrent leur pays hors du pouvoir en 2025.

Réélu avec 2 521 934 voix soit 71,28; le mandat du candidat naturel du Rdpc s’achève objectivement en octobre 2025.

Au cours de la conférence de presse, tenue lors de la visite de son homologue français au Cameroun en juillet dernier; répondant à la question d’une consoeur, Paul Biya avait affirmé qu’il irait jusqu’au bout de son septennat.

Leave A Reply