Par Joy MPANDO

Dans un entretien accordé à notre confrère Investir au pays, l’ancien milieu de terrain des lions indomptables du Cameroun fait des révélations fracassantes.

Alexandre Song Bilong et Samuel Eto’o Fils ne s’apprécient guère, c’est un secret de polichinelle. Dans un entretien accordé à notre confrère Investir au pays, l’ancien sociétaire de Arsenal le confirme mot pour mot : «Je n’ai pas de contact avec lui. On ne se parle pas mais je n’ai pas de problème avec lui. »

Au sujet de la présidence de la Fecafoot, l’interviewé dit avoir misé sur deux de ses ex coéquipiers que sont Eto’o et Djitap: ” Je me rappelle, pendant le confinement, j’avais fait un live et j’avais dit que pour moi au Cameroun, il y avait deux joueurs qui pouvaient endosser le rôle de président Il y avait Geremi et il y avait Samuel. Les deux ne s’entendent pas et c’est dommage » a t’il reconnu .

Monnayage des places…

S’agissant des primes, Alexandre Song a levé un pan de voile sur un système de monnayage des places qui y avait cours : « J’ai été témoin de certaines scènes. Comme je le dis, je dis toujours des choses… Pendant la CAN, j’ai vu des joueurs, quand on terminait les matchs, quelqu’un passait et récupérait leurs primes de match. Ils passent et récupèrent dans leurs chambres. Ils donnent la moitié au joueur… » a déclaré Song. Ses paroles décrivent un système où des individus extérieurs au staff étaient envoyés pour collecter une partie des primes des joueurs. « Je ne sais pas, il y avait des gens qui passaient par là pour récupérer et parfois, quand je suis seul, je vais m’asseoir dans la chambre de la personne et il me suppliait de ne pas sortir. C’est dommage. Cela a été fait par quelqu’un qui ne fait pas partie du staff… ils envoient quelqu’un de l’extérieur pour venir le prendre. Le joueur ne jouait même pas. »

Leave A Reply