Par La Rédaction

Alors que Emile Parfait SIMB le fondateur de Liyeplimal est activement recherché par la justice pour escroquerie, – les collusions entre une certaine Marthe Ngo Bassomo, coordinatrice de la direction commerciale et marketing de la société éditrice de Cameroon Tribune – et cette nébuleuse viennent d’être mises à nu.  

La Directrice générale de la Sopecam Marie-Claire NNANA est sur la sellette et sa survie ne tient désormais qu’ à un fil .

Après la découverte par une mission expresse du contrôle supérieur de l’Etat d’un trou de caisse de 300 millions de Fcfa imputable à sa protégée Marthe Ngo Bassomo, épouse d’un colonel de l’armée camerounaise aujourd’hui en fuite, c’est la DP de Cameroon Tribune qui pourrait faire les frais de ces malversations financières, au moment ou l’hypothèse de son limogeage par le Ministre d’Etat Sgpr Ferdinand Ngoh Ngoh, à la faveur d’un conseil d’administration extraordinaire, n’est plus anecdotique.

Laxisme et favoritisme

C’est Marie-Claire Nnna qui avait elle-même commandé l’audit qui a permis de déceler, le détournement mis à l’actif de Marthe Ngo BASSOMO. Dans leur rapport final détaillé , les inspecteurs avaient noté :

-Des  Opérations enregistrées dans le carnet de reçus d’entrée de la caisse secondaire non visibles sur les arrêtés de caisse du siège.
– Des Anomalies dans les reversements de la caisse secondaire vers la caisse principale.
– Le Non-respect de la chronologie dans l’utilisation des carnets d’entrée en caisse.
– Les Souches inexploitées ou absentes du carnet d’entrée en caisse.
– Les Carences dans le renseignement des reçus d’entrée en caisse.

Malgré tout, au lieu de transmettre le dossier dudit détournement aux autorités judiciaires la mise en cause avait préféré adresser une déclaration de recette à sa protégée en la maintenant à son poste.

Leave A Reply