Avec AFP

L’équipe de France de football a atterri, mercredi, en Allemagne, près de son camp de base pour l’Euro-2024. Les coéquipiers d’Antoine Griezmann ont été accueillis par un orchestre et des enfants agitant des drapeaux français et allemand, avant de monter dans le bus marqué “France” de l’UEFA pour rejoindre leur hôtel de Bad-Lippsringe, dans la banlieue nord-est de Paderborn. 

Les Bleus ont pris leurs quartiers, mercredi 12 juin, dans la banlieue nord-est de Paderborn, ville de Rhénanie du Nord-Westphalie, pour lancer leur aventure à l’Euro 2024 allemand qui début vendredi.

Accueillie par des cris de joie d’enfants à leur descente d’avion, à l’aéroport de Paderborn, les vice-champions du monde ont commencé par un bon test de popularité avant de grimper dans le bus marqué “France” pour rejoindre leur hôtel de Bad-Lippspringe, où ils devaient prendre leur premier déjeuner dans le pays organisateur.

Les hommes de Didier Deschamps doivent effectuer mercredi, à partir de 17h, leur premier entraînement à la Home Deluxe Arena, le stade du SC Paderborn, club de 2e division.

Après quelques jours d’acclimatation, les choses sérieuses vont commencer avec leur premier match de l’Euro, programmé le 17 juin à Düsseldorf contre l’Autriche (21 h).

Seuls Aurélien Tchouameni et Adrien Rabiot parachèvent leur convalescence et restent incertains pour cette rencontre inaugurale contre un adversaire dont le staff et les joueurs de l’Équipe de France se méfient terriblement : l’Autriche est un morceau coriace, un adversaire “sous-évalué” selon Didier Deschamps.

Ensuite les Bleus et Kylian Mbappé affronteront les Pays-Bas le 21 à Leipzig (21h00) puis la Pologne le 25 à Dortmund (18 h).

En attendant leur entrée dans la compétition, la ville de Paderborn s’est mise sur son 31 pour accueillir l’équipe de France. Elle s’est parée de nombreux drapeaux bleu-blanc-rouge dans les magasins, et les abribus souhaitent la bienvenue aux Bleus.

Mbappé sous les vivats

À l’aéroport de Paderborn Lippstadt, outre les officiels, quelque 200 enfants de l’école primaire Bonifatiusschule, âgés de huit à dix ans, formaient le comité d’accueil des Bleus.

Sans surprise, Kylian Mbappé, lunettes de soleil sur le nez, a récolté le plus de vivats, son patronyme étant scandé par les enfants, dont plusieurs portaient un maillot floqué à son nom, de l’équipe de France ou du Paris Saint-Germain. Aucun n’avait déjà celui de son nouveau club, le Real Madrid.

En survêtement bleu marine, les joueurs de l’équipe de France ont salué leur comité d’accueil, formé aussi de l’orchestre des pompiers de Paderborn, le Musikzug Schloss Neuhaus, qui a entonné deux fois la Marseillaise, l’hymne allemand, ainsi que l’Ode à la joie, de l’Union Européenne.

Dès son arrivée sur le tarmac, l’avion a été salué par les jets d’eau de deux camions de pompiers de l’aéroport, comme pour un baptême d’aéronef.

Des officiels attendaient également les vice-champions du monde à la descente de leur Boeing 737 de la compagnie lituanienne KlasJet, le président du district Christoph Rüther, la première adjointe au maire de Paderborn Sabine Kramm et le vice-président de la Fédération allemande de football Peter Frymuth.

Après les politesses, l’Euro commence pour des Bleus plein d’ambition. “Ça fait 24 ans qu’on n’a pas gagné l’Euro”, rappelait le capitaine Mbappé. “Je pense que les gens sont impatients de regagner cette compétition”. Ça part de Paderborn.

Avec AFP

Leave A Reply