Avec Le courrier du cameroun et AFP

L’Union européenne a indiqué lundi tenir les putschistes ayant pris le pouvoir au Niger “responsables de toute attaque à l’encontre de civils, et de personnel ou installation diplomatiques”, après que des milliers de manifestants favorables au coup d’État ont ciblé l’ambassade de France.

Bruxelles a sans doute voulu anticiper d’éventuels débordements, après que des milliers de manifestants favorables au coup d’État ont ciblé l’ambassade de France à Niamey : l’Union européenne a indiqué lundi 31 juillet tenir les putschistes ayant pris le pouvoir au Niger “responsables de toute attaque à l’encontre de civils, et de personnel ou installation diplomatiques”.

“Nous tenons les putschistes responsables de toute attaque à l’encontre de civils, et de personnel ou installation diplomatiques”, a déclaré le chef de la diplomatie des Vingt-Sept, Josep Borrelldans un communiqué.

L’UE “appuiera rapidement et résolument” les décisions de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui a ordonné dimanche 30 juillet un blocus économique du Niger, a ajouté Josep Borrell.

Les pays d’Afrique de l’Ouest ont fixé le même jour un ultimatum d’une semaine à la junte putschiste au Niger, affirmant ne pas exclure un “recours à la force” et ordonné un blocus économique. 

Le président français Emmanuel Macron a lui menacé de répliquer “de manière immédiate et intraitable” à toute attaque contre les ressortissants de la France et ses intérêts au Niger. 

Avec AFP

Leave A Reply